Le Chili Venezuelien – la recette veggie

C’est la fin de l’été. Le retour des soirées plus fraîches qui annoncent l’automne, et avec elles, des envies de petits plats chauds maison. Et ça tombe bien, chez les meufs à poêle, on a plein d’idées de recettes. Aujourd’hui par exemple, je vous propose de revisiter la célèbre recette du Chili con carne, mais sin carne, autrement dit végétarien. Pas de bœuf donc, mais du cumin, du riz, des haricots rouges, des petits piments, des oignons et un steak végétal… Une recette sans viande plus légère donc, mais pas moins savoureuse, faites nous confiance.

C’est parti ? En cuisine !

Temps de préparation : 25 minutes montre en main

Temps de cuisson : 15 minutes

Les ingrédients du Chili veggie (sin carne) :

  • Une petite boite de haricots rouges
  • Une petite boite de maïs
  • Deux oignons
  • Deux gousses d’ail
  • De la coriandre
  • Une cuillère à café de paprika (en poudre)
  • Une cuillère à café de cumin (en poudre)
  • Un mélange d’épices pour Guacamole
  • Des Guindillas (ou du piment frais, ou du piment en poudre)
  • Du coulis de tomates bio
  • Du riz
  • De l’huile d’olive
  • Du poivre
  • Du sel
  • Deux steaks boulgour/légumes (ou n’importe quel steak végétal qui n’ait pas trop de caractère. Evitez le “figue-gorgonzola” qui ne mariera pas forcément bien à l’ensemble, par exemple…)
  • Un poivron rouge, un vert, et un jaune (en option)

La préparation  du Chili veggie (sin carne) :

  • Coupez les oignons en petits dès. Coupez les gousses d’ail en tout petits dés. Faites revenir le tout avec un filet d’huile d’olive dans le fond de votre cocotte.
  • Une fois qu’ils commencent à dorer, ajoutez le concentré de tomate, et un peu d’eau. Ca doit ressembler a une soupe façon bouillon mais avec plus d’épaisseur, presque comme une sauce. Ajoutez le paprika et le cumin en poudre (une bonne cuillère à café de chaque). Salez, poivrez.
  • Dans une casserole, faites cuire le riz. Dans votre cocotte, ça mijote gentiment et ça commence même à sentir très bon dans votre cuisine. C’est bon signe.
  • Sortez une poêle et faites revenir vos steaks de légumes. Vous devez les faire cuire assez pour qu’ils se délient et se coupent en petits bouts, de la même façon que vous auriez fait avec de la viande hachée (Coucou les viandards).
  • Dans la cocotte, votre soupe/sauce tomate oignons ail et épices commence à frémir. Tournez régulièrement, pour éviter que le plat n’accroche et ajoutez les haricots rouges et le maïs. On attendra un peu avant d’ajouter le steak végétal. On va pas mettre la charrue avant le boeuf. D’autant qu’il n’y en a pas, de bœuf.
  • Découpez vos steaks de légumes en petits bouts et ajoutez-les à votre préparation. Mélangez doucement. Les ingrédients étant pour la plupart déjà cuit, le temps de cuisson n’excédera pas quelques minutes.
  • Gouttez puis égouttez le riz.
  • Découpez des petites tranches de guindillas (les fameux piments mi-doux hispanisants) et la coriandre à l’aide d’une petite hache de cuisine.
  • Dans un bol, servez d’abord une base de riz, puis le contenu de votre marmite sur le dessus. Soyez généreux sur la sauce, c’est ce qui fait le caractère de ce plat. Saupoudrez d’une pincée de gros sel et de la coriandre hachée.
  • Pour relever la recette, disposez sur le plat les petits bouts de guindillas crus découpés avant de le servir. Ca ajoutera un effet croquant acidulé, qui viendra relever l’ensemble. Presque comme dans un étoilé, mais sans quitter la pièce. Vos invités vous prendront pour une icône de la cuisine moderne, rien que ça.

 

Astuces :

Si vous n’avez pas de coulis ou de concentré de tomates, faites cuire deux tomates pelées dans de l’eau chaude, écrasez-les, et ça fera très bien l’affaire. Pour ce type de recettes, choisissez vos tomates bio. Cuisez-les pelées pour pouvoir mieux les rendre liquide.

Si vous voulez ajouter de l’exotisme à votre recette et de la couleur à votre plat, faites griller des poivrons (un poivron rouge, un poivron jaune et un poivron vert) dans une poêle. Versez-les ensuite dans votre préparation, en même temps que les steaks de légumes. Je ne le mets pas d’office dans la recette, car il est difficile à digérer pour certains. Dans le doute, enlevez la peau pour éviter de ballonner vos invités, et de prendre le risque qu’ils ne quittent la pièce avant le café.

Pelez l’oignon sous un robinet ouvert pour éviter de sortir de la cuisine aussi larmoyant qu’un candidat de Koh Lanta qui vient d’être éliminé à cause d’une alliance sordide qu’il était le seul à ignorer.

Si vous n’avez pas de cumin et / ou de paprika, sachez qu’un mélange d’épices pour Guacamole fait largement l’affaire. Attention toutefois à bien lire l’étiquette, certains mélanges pour guacamole sont très forts et d’autres plus légers, choisissez le bon dosage en fonction des personnes que vous recevez. “Dis donc Bernard, c’est une impression ou tu transpires des yeux ?” Voilà le type de situation gênante que vous pouvez éviter en lisant bien les instructions sur la boite.

Si vous n’avez pas trouvé de guindillas, achetez du piment (il existe du piment doux et du piment fort, là aussi, c’est à vous de doser). Munissez-vous d’une petite hache de cuisine et découpez-le finement. Si vous voulez que ça soit bien relevé, mettez-le dans la soupe avec l’ail et l’oignon au début de la recette. Dans ce cas là, ayez la main légère sur le poivre.

Point culture gé :

Contrairement à ce que son nom essaie de nous faire croire le chili ne vient pas du Chili mais d’un de ses pays voisins, le Venezuela. Et contrairement au guacamole, autre icône culinaire sud-américaine par excellence, pour le chili, il existe différentes recettes et différentes versions pour chaque recette. Mais la plus répandue est celle avec la viande de bœuf hachée : le chili con carne. (Carne voulant dire viande en espagnol, rien à voir avec un carnet, puisque celui-ci prend un T.) Vous pouvez donc dès à présent arrêter de taper “recette chili con carnet” dans Google, vous voyez bien que ça n’a pas de sens. Quoi qu’il en soit, avec ou sans bœuf hache, le chili est LA recette incontournable de l’hiver si on aime les haricots. ET si on aime déguster des légumes mijotés et épicés sans passer des heures à surveiller la cuisson.

Envie d’autres recettes d’hiver avec ou sans viande ? Ca tombe bien les petits chefs, on a des tas d’idées pour vous.

Bon appétit !

Laura