Chocolat de noël maison : nos 3 recettes faciles !

5
(6)

Jingle bells, jingle bells ! Je vous plante le décors : C’est la fin de l’année, la saint-Nicolas est derrière nous, un tapis blanc recouvre le jardin, la cheminée crépite et les cadeaux sont presque tous emballés. La bûche repose au frigo, le sapin clignote, le calendrier de l’avent n’a plus de cases pleines, votre famille est sur la route, et les chants de noël trottent dans votre tête comme dans votre playlist. Vous êtes fin prêts pour les fêtes. Et non, Mariah, contrairement à ce que tu chantes, all i want for christmas is not You, is du chocolat.

Aaaah les chocolats, ce symbole ultime des fêtes de fin d’année ! Mais noël étant déjà bien chargé en sucres (n’oublions pas qu’il y a également la buche, l’assortiment de gâteaux, les fruits, la dinde aux marrons…et l’alcool ! ) laissons donc tomber les produits transformés pour les friandises. Cette année, on oublie les coffrets d’assortiment de truffes et autres marrons en boite industrielles. Je vous propose différentes recettes sans sucre raffiné, peu caloriques, et faciles à digérer puisque sans gluten (ni même lactose pour certaines). Parce qu’après tout, ce qu’on veut du père-noël, c’est ses cadeaux, pas sa silhouette.

J’ai donc eu quelques idées de créations de bonbons et de chocolats de noël, et après avoir testé différentes choses, celles-ci m’ont vraiment convaincue. On a même organisé des votes au sein de la rédaction et c’est ces trois là qui ont recueilli le plus de voix (à savoir deux puisqu’on est deux). Cette année, on fabrique nous mêmes comme des grands nos chocolats de noël maison. Ca sera gourmand, ça sera sain, et ça ne sera pas roulés sous les aisselles. Non, nos chocolats, nous allons les rouler à la main (propre) et avec amour, comme un grand chef.

Bonbons Chocolats de Noël

Et une fois n’étant pas coutume, ces recettes sont non-seulement sans gluten, mais aussi sans lactose (pas de beurre, pas de crème, pas de lait) et sans sucre raffiné. Petite précision : pour que les recettes soient réellement sans lactose, on choisira un chocolat noir et non pas blanc ni au lait : bien noir, avec une forte teneur en cacao. Et oui, on ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et une cuisine sans lactose. Plaisir non-coupable donc, mais tout aussi gourmand, faites moi confiance. Prêt à devenir chef chocolatier ? Je prends les paris que tout le monde va adorer et même avoir du mal à croire que vous avez fait ça tout seul : comptez sur ces recettes pour régaler toute la famille à noël !

Pour nos premières recettes en tant que néo-maître chocolatier, on va opter pour des versions simples, rapides et à petit prix. Ces créations sont à la portée de tout ceux qui ont de la bonne volonté et un frigo. Prêts à épater toute la famille, petits gourmands ? Ramenez vos truffes en cuisine, et c’est parti !

Le chocolat classique

Cette recette maison va vous faire fondre ! La crème de la crème, sans crème (oui, ça fait 3 fois crème). Elle est peut-être la plus longue à réaliser, mais c’est aussi la plus gourmande de celles que je vous propose ici. Il vous faudra des petits moules, à l’idéal en silicone et un petit pinceau plat. Vous allez bien trouver ça dans la trousse de votre fils, de votre colloc, ou bien même chez Casto, non ? Cette recette nous permettra de réaliser une vingtaine de petits ou une dizaine de gros bonbons de noël au chocolat, tout dépendra de la taille de vos moules.

recette chocolat de noel

Les ingrédients :

Pour le napage :

  • 50 gr de chocolat noir

Pour la ganache :

  • 2 cuil. à Soupe de purée de noisettes
  • 2. cuil. à soupe de cacao en poudre
  • 2 cuil. à soupe de lait végétal
  • Du sirop d’agave
  • 3 cuil. à soupe de poudre d’amande
  • 50 amandes

La préparation de la recette :

La préparation du contour :

  • Faites fondre votre chocolat au bain-marie.
  • Saisissez vos moules et posez-les à plat. Vous allez verser dans chacun d’entre eux l’equivalent d’une cuillère à café du liquide obtenu en faisant fondre le chocolat.
  • Avec votre pinceau, nappez les côtés du moule. L’idée c’est que dans votre moule se forment des moules en chocolat. Soyez donc généreux sur les côtés.
  • Placez votre moule au frigo pour faire durcir le chocolat. Oubliez-les 45 minutes.

La préparation de la ganache :

  • Etalez vos amandes sur une plaque de cuisson, préchauffez votre four à 180° et quand la température est bonne, enfournez 15 minutes.
  • Sortez vos amandes, concassez-les, puis mettez-les dans un bol. Venez verser une bonne cuillère à soupe de sirop d’agave et mélangez. Laissez refroidir à température ambiante.
  • Dans votre mixeur, versez la purée de noisettes, le cacao en poudre, le lait végétal et la poudre d’amande. Mixez. Attention à ne pas dépasser les doses de cacao, au risque de se retrouver avec une texture de truffe plutôt que de crème/pâte chocolatée.
  • Ajoutez un cuillère à soupe de sirop d’agave si vous souhaitez sucrer la préparation. Mixez à nouveau.
  • Saisissez les éclats d’amandes caramélisés par le sirop, et mélangez-en une partie à la préparation. Attention à ne pas tout verser d’un coup, ajustez en fonction de la texture et du croquant que vous souhaitez. Mélangez.
  • Sortez vos moules du frigo, le chocolat est censé avoir durci. Si ça ne vous parait pas assez épais, trop fragile à démouler, recommencez l’opération : faites fondre à nouveau du chocolat au bain marie et remettez le tout au frigo. Si ça vous parait assez solide, remplissez les moules de votre ganache amande-choco. Ne remplissez pas jusqu’en haut, de façon à pouvoir « refermer » avec du chocolat fondu en temps 2. Mais avant, replacez vos moules au frigo deux bonnes heures.
  • Une fois que votre mélange a durci, sortez les moules et préparez-vous à faire la couverture.
  • Faites à nouveau bouillir de l’eau pour faire fondre le reste de votre chocolat au bain maire.
  • A l’aide d’une cuillère à café, venez verser le chocolat chaud en couverture sur le dessus des préparations qui se trouvent dans les moules.
  • Servez-vous d’un couteau plat pour enlever le surplus, et remettez l’ensemble au frais une trentaine de min.
  • Vous n’aurez plus qu’à démouler, dresser sur une planche en bois ou une assiette à dessert, et régaler vos invités !

Astuces : Si vous avez envie de varier les plaisirs, vous pouvez dupliquer cette recette en remplaçant les amandes caramel par des fruits secs ! Après tout, tous les goûts sont dans la nature ! Vous pouvez également mettre une base confiture d’orange sous la ganache pour donner une note fruitée et acidulée. Et comme vous pouvez le voir sur les photos, je ne met pas de couverture sur tous les chocolats. Pour certains, je me contente de faire une couverture d’éclats de noisettes recouverts de sirop d’agave. C’est un peu plus difficile à extraire des moules, mais ça offre une variante avec plus de croquant. Et ça permet de dresser un assortiment sur votre plat ou dans votre petit coffret.

Les boules-Choco-Coco

La recette que je vous propose est pour une quarantaine de chocolats de noël. C’est la plus facile et la plus rapide (à peine 10min) à réaliser. Autrement dit, c’est du gâteau (haha lol mdr). Je vous laisse donc adapter les quantités au nombre de convives que vous souhaitez régaler, à leur niveau de gourmandise et à la quantité de marrons glacés et autre gâteaux, bûches ou desserts qui se trouveront sur la table au même moment. Ce dessert est également adapté à un régime vegan si vous choisissez un chocolat noir (plus 80% de cacao), mais pas si vous optez pour un chocolat blanc ou au lait.

recettes boules choco coco de noel

Les ingrédients :

  • 100 gr de chocolat
  • 20 cl de lait de coco
  • 150 gr de coco rapée
  • 3 cuil. à soupe de purée de noisettes
  • 50 noisettes torrefiées*
  • 1 grand verre d’eau

La préparation de la recette :

Etape 1 : la ganache

  • Découpez votre plaquette de 100 grammes de chocolat (de noël) en petits morceaux. Placez-les dans un saladier.
  • Dans un bol doseur, mesurez 100 grammes de coco rapée.
  • Sur une planche à découpe en bois (en sapin, à l’idéal, pour rester dans le thème) disposez vos noisettes torréfiées et à l’aide d’un grand couteaux, concassez-les jusqu’à en faire des petits éclats.
  • Faites venir à ébullition votre lait de coco. Une fois bouillant, versez-le sur le chocolat découpé. Il va fondre sous vos yeux ébahis, et c’est un peu ça aussi, la magie de noël.
  • Mélangez au lait de coco et chocolat fondu la coco rapée. Touillez.
  • Versez 3 cuillères à soupe de purée de noisettes, et mélangez à nouveau. La noisette viendra jouer le rôle de la praline, mais de façon bien plus légère, digeste et healthy.
  • Ajoutez ensuite les noisettes concassées. Mélangez à nouveau.
  • Réservez votre préparation au frigo une bonne demi-heure. Vous avez quartier libre pendant 30 minutes, profitez-en pour boire le grand verre d’eau et emballer vos derniers cadeaux.

Etape 2 : la couverture coco

  • Sortez votre ganache du frigo, et formez des petites boules à la main, ou à l’aide d’un moule à petites boules de glace.
  • Etalez une feuille de cuisson sur votre plan de travail. Saupoudrez-la de coco râpée.
  • Vous n’avez plus qu’à faire rouler les petites boules choco-praline-noisette dans la coco.
  • Réservez deux heures au frigo, et dégustez, enfin.

Les boules-Choco-Noisettes

Comme la précédente, cette recette permet de faire une quarantaine de chocolats de noël. Je vous laisse donc adapter les quantités grâce à vos notions de mathématique et en fonction du niveau de gourmandise de votre famille un soir de fêtes. Notez que cette recette peut-être déclinée à n’importe quel oléagineux. Vous pouvez faire une version amandes, noix, noix de pecan, cacahuètes… il suffit de remplacer la purée par de la purée de cacahuètes, de la purée d’amande et ainsi de suite ! Tout dépend de vos envies et des placards de votre cuisine ! Si vous n’avez pas de purée d’oléagineux, sachez que vous en trouverez très facilement en boutique bio, ou même sur le web, en livraison ! (Attention, ne confondez pas purée et beurre. La purée de cacahuète est composée à 100% de cacahuètes broyées. Le beurre de cacahuètes est composé de purée de cacahuète, d’huile, de sel, de sucre… bien moins naturel et bien moins healthy.)

Les ingrédients :

  • 50 gr de chocolat noir
  • 4 cuil. à soupe de farine de riz*
  • 3 cuil. à soupe de sirop d’érable
  • 1 cuil. à soupe de purée de noisettes
  • 2 cuil. à soupe de cacao en poudre
  • 1 cuil. à soupe de miel liquide
  • 50 noisettes torrefiées*

La préparation de la recette :

Etape 1 : la ganache au chocolat

  • Dans votre mixeur, versez la purée de noisettes, le cacao en poudre et 40 noisettes. Gardez en 10 pour la “couverture”.
  • Mixez. Ajoutez la farine et le sirop d’érable.
  • Mixez à nouveau.
  • Faites fondre vos 50 gr de chololat noir dans de l’eau, au bain-marie.
  • Ajoutez-le au mélange et réservez au frigo environ 30min. Faites-vous couler un café (ou un grand verre d’eau, hein) et mettez-vous une petite playlist de noël.

Etape 2 : la couverture croquante

  • Disposez les noisettes restantes sur votre plan de travail et concassez-les jusqu’à obtenir de tout petits éclats.
  • Préchauffez votre four.
  • Etalez les éclats sur une feuille de cuisson et versez la cuillère à soupe de miel liquide dessus, de façon à ce qu’elles aient une touche de caramel.
  • Enfournez et laissez dorer 15 min à température 180°.
  • Sortez-les, laissez les refroidir, décollez les éclats de la feuille, et mettez-les dans un bol.
  • Sortez votre pâte ganache du frigo, et formez des petites boules au creux de vos mains.
  • Dans une petite assiette à dessert, étalez quelques mililitres de sirop d’érable ou de miel liquide.
  • Roulez vos boules de pâte choco dans l’assiette d’abord, pour qu’elles deveinnent adhésives et dans le bol ensuite pour qu’elle se couvrent de noisettes caramélisées.
  • Réservez deux bonnes heures au frigo.

* Si vous n’avez plus de farine de riz en stock ou qu’elle n’est pas disponible dans votre boutique bio préférée, optez pour de la farine de châtaigne.

Vous l’aurez compris, ces recettes sont faciles à réaliser, sans beurre ni crème, avec très peu de matériel et en quelques minutes seulement. Le plus long finalement, c’est d’attendre qu’elles durcissent à basse température dans le frigo !

Et au fait, vous savez qu’une recette de bûche et de marrons glacés vont arriver sur le blog ? Vous allez voir, c’est du gâteau ! (t’as compris ?)

Vous êtes contents de la réalisation ? Bien joué, vous vous êtes débrouillés comme un chef ! N’hésitez pas à nous envoyer vos photos ou si vous êtes créatif, vos adaptations de nos recettes, pour qu’on mette des annotations sur le blog ! Petit conseil pour les photos food : faites-les rapidement après le dressage, parce que si vous avez suivi la recette à la lettre, il ne devrait plus rester de stock en quelques minutes !

Voilà en bonus, des idées cadeaux à petit prix :

Mettez vos créations chocolatées dans un petit ballotin voire même dans des jolis coffrets si vous en avez et offrez-le comme un cadeau home-made avec amour, accompagné d’une petite étiquette nominative. Vous pouvez aussi les suspendre au sapin avec les prénoms de vos convives pour qu’ils les décrochent avant de partir. Vous pouvez également fabriquer votre coffret ou votre boite à la main avec un papier cartonné. Il suffit de tracer la forme au crayon à papier et de fragiliser les zones à plier à l’aide du dos d’un couteau et d’une règle. Un petit ruban autour et hop, la famille sera épatée. #DeRien

On s’obstine à vouloir offrir des cadeaux achetés en boutique, mais l’intention étant ce qui compte le plus, un ballotin ou un coffret rempli de vos créations pourra aussi ravir les plus gourmands. Après tout, quoi de mieux qu’une pâtisserie ou que des bonbons pour dire joyeuses fêtes aux gens qu’on aime ?

Et peut-être que l’année prochaine, avec ses recettes de bonbons maison, vous fabriquerez vous même votre calendrier de l’avent. Et peut-être que l’année prochain, avec ses recettes de bonbons maison, vous fabriquerez vous même votre calendrier de l’avent. D’autant que d’ici là, on aura certainement de nouvelles recettes à vous proposer à ajouter à la collection automne hiver 2020 de chocolats de noël ! Parce qu’on a très envie de faire des créations à base de pralines, de truffes et de fruits. Et même de tester de nouvelles alternatives à notre recette de buche.

Au fait, est-ce que vous vous êtes déjà demandé l’origine de la tradition des chocolats de noël ?

Figurez-vous que le jour de noël est le jour de l’année où le soleil est le plus bas. Il est donc censé être le premier d’une longue série de jours froids et secs. Au moyen-âge, chaque foyer se retrouvait autour de la cheminée le 24 au soir et chaque membre devait amener sa buche (en bois d’arbre) pour faire durer la chaleur toute la nuit. Au fil du temps, avec l’arrivée des poêles, puis de l’électricité, cette tradition perdit de son sens. Jusqu’à ce que les pâtisseries aient l’idée de créer des gâteaux à l’effigie de la buche en bois qu’on trouve dans la nature. Glaçage de chocolat en couverture pour rappeler l’écorce de la bûche et praline et biscuit au centre : la tradition venait donc de retrouver un second souffle. Au fil, du temps, des créations chocolatées ont vu le jour et des déclinaisons ont pris place dans la tradition : les truffes, les bonbons chocolatés à la praline, aux fruits, au chocolat noir, blanc ou au lait…

Voilà, vous savez tout. Je vous laisse, n’oubliez pas de placer un verre de lait près du sapin pour le père noël qui lui, a la chance de tolérer le lactose sans le moindre soucis.

Très bonnes fêtes à tous et bon appétit !

 

 

Comment avez-vous trouvé cette recette ?

Quelle note est-ce qu'on mérite ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 6

Vous êtes le premier à nous laisser une note sur cette recette ! Merci !

Photographe de métier, longtemps fâchée avec la cuisine (l’action, pas la pièce) je ne me suis découvert que très récemment une passion pour les expériences culinaires un peu nouvelles : C’est grâce au sport que j’ai commencé à m’intéresser à une autre façon de cuisiner, plus Healthy, plus Low Sugar, et surtout, plus à l’écoute de soi.

Je suis plutôt en désaccord avec l’adage « sans alcool, la fête est plus folle ». En revanche, je suis convaincue de la véracité de celui qui n’existe pas mais qui devrait dire « sans gluten, la digestion est plus zen ». Alors j’ai commencé à imaginer des recettes sans gluten, et à goûter celles de Margot, avec qui j’écris sur ce site. J’ai rencontré Margot quand elle est née, puisque c’est ma petite sœur. Et à peu près 29 ans plus tard, on a décidé de créer ce blog ensemble. Une histoire de famille donc, et d’amour aussi.

Vous trouverez sur ce blog, nos créations ainsi que des recettes classiques que l’on revisite. On essaie de les rendre plus légères et plus digestes, sans leur faire perdre leur gourmandise. Et on espère que vous aimez ça.
Les derniers articles par Laura (tout voir)

Laisser un commentaire